426 messages   
Vous devez saisir des informations valides
Thaddée Ballif
ROGER
Bonsoir Monsieur Kito!
Ici une maîtresse d'école nîmoise qui vous suit depuis le mois de septembre (avant même le convoyage aux Sables...). Grâce à vous, j'ai pu faire vivre à mes élèves de CE2-CM1 une palette d'émotions immenses, nous avons appris des tas de choses hyper intéressantes... Nous avons rencontré le très gentil M. Vincent Basile (qui vous a traité un peu de "fou" lors de sa venue dans notre classe ;-) ). Vos messages quotidiens nous accompagnent tous les matins. D'ailleurs, ils sont imprimés, et une des missions des élèves est d'apporter le classeur de vos péripéties chez eux afin de les partager avec leurs parents et d'en illustrer... En ce moment, ils sont en train d'écrire des messages pour vous faire partager ce qu'ils ont vécu grâce à vous. Ils sont globalement déçus de votre "abandon" mais soulagés que soyez sain et sauf. Pour ma part, j'ai attendu 3h et demie du matin pour m'endormir dans la nuit de mardi à mercredi, une fois certaine que vous ayez été secouru. Nous allons continuer à suivre vos péripéties à bord du Marion Dufresne 2 et nous nous ferons un plaisir d'écouter votre play-list tout en travaillant...Encore merci pour tout!! Et au plaisir peut-être de vous rencontrer en terre gardoise...
Bernard Nalet
P. d'OFNI ! Kito, si j'avais le talent de Renaud ,j'aurais écrit une chanson pour toi, mais sur un ton différent car j'ai vraiment été soulagé quand tu as été secouru.
Quel choc d'entendre cette information dramatique ce mardi matin.
Depuis des mois, nous admirions ton bateau du bout du ponton Y à Port Camargue. Nous avons assisté en juin à la mise à l'eau. Vers le 25 Septembre, nous t'avons salué avant ton départ. Nous sommes des admirateurs anonymes mais marins dans l'âme, nous suivons ton aventure depuis plusieurs années. Je t'avais écouté et interrogé à l'occasion d'une intervention à l'école polytechnique de Montpellier après la route du Rhum. J'avais été conquis par ta simplicité et ton courage. Tu m'avais invité à venir sur ton bateau mais je n'avais pas voulu te déranger. Bien sur, je le regrette car ce ponton A ne sera plus comme avant.
Merci de nous avoir donné l'occasion de vibrer et un peu de pouvoir nous identifier à un marin si proche de nous.
J'aurais tellement aimé faire partie de la foule des bateaux anonymes prêts à t'accueillir à ton retour avec ce bel oiseau Bastide Otio.
Enfin, il faut rebondir et en lisant tous ces témoignages, je pense qu'il faut qu'on puisse t'aider matériellement même si on peut difficilement te secourir dans ton désarroi.
Pourquoi ne pas organiser un KITOTON à l'occasion des nautiques de Port Camargue. Je lance une bouée à la mer pour les organisateurs de cette belle manifestation.
Un admirateur anonyme du ponton Y.
Pascal BENOIT
Salut Kito,
Nous, Polytech, enseignants et étudiants de différents départements, en collaboration avec Ioterop notamment, Jacques, et Olivier qui t'a accompagné, avons suivi de près ton projet, ta course et la mésaventure de cette semaine.
Le message que tu avais adressé aux diplômés de cette année il y a quelques jours avait été très apprécié comme tu te doutes. Nous pensons tous bien à toi dans cette épreuve difficile, car nous mesurons tout ce que cela représente comme investissements et sacrifices même.
Nous avons déjà eu de beaux projets ensemble, et je suis impatient de pouvoir nous lancer dans de nouveaux défis car il y a encore de belles choses à imaginer pour de futures aventures...
Amitiés,
Pascal
Olivier Clerc
Salut Kito, d'abord, te dire mon soulagement de te savoir à l'abri sur un bateau qui ne risque rien ou si peu; ma tristesse pour toi, aussi, toi qui étais si heureux d'avoir doublé Bonne Espérance, toi dont le bord semblait enfin débarrassé de ce putain de chat noir qui t'avait pourri tes précédents Vendée Globe, toi qui signait une belle course et régalait nos lecteurs avec ton carnet de bord hebdomadaire et généreux, apprécié de tous au journal... Et patatras. Je t'avoue avoir connu une grande peur pour toi, à la réception du SMS d'alerte de l'orga évoquant une "vive inquiétude pour le skipper Kito de Pavant". Quatre heures plus tard, j'en tremblais encore. La pauvre Cécile a dû pleurer toutes les larmes que ses yeux pouvaient verser après ton départ qui l'avait déjà bien secouée... Ton rêve, que nous avons porté tout ce mois et au-delà comme un bien précieux, une pépite, s'est fracassé sur une saloperie qui traînait en traîtresse entre deux eaux. Si ces vacheries n'arrivaient qu'aux salopards ça se saurait et celle-ci pue l'injustice. Nous restons derrière toi, avec toi, et si d'aventure tu vois un moyen pour nous permettre de t'aider, n'hésite pas... En attendant, refais-toi la santé chez Marion, profite autant que possible de ces parages où on ne va pas tous les jours, et reviens vite botter le train à 2016 pour que 2017 te soit plus favorable... La biz, amitiés, et à dimanche dans 10 jours au téléphone !
André anthony
Bon courage!!!
Salut des montagnes hauts alpines
Beaujouan Yann
Comme c'est triste d'assister ainsi au désarroi de Kito, aussi démunis que lui... Nous continuons de surveiller la trace du bateau sur la cartographie, en espérant qu'il rejoigne rapidement une côte où il pourrait être récupéré... Courage Kito et merci de continuer à nous donner des nouvelles même dans ces moments difficiles ! C'est précieux pour nous, pauvres terriens...
Michèle Wiss
De tout coeur avec vous
Michèle
Jean de Nimes
Heureux de te savoir en sécurité après cette épreuve.
Pour t'avoir côtoyé lors d'une sortie sur le Bastide-Otio, j'ai pu apprécier tes qualités d'homme et de marin.
Un peu de ta vie vient de glisser dans le ventre de l'océan. Je suis certain que la solidarité des gens qui te suivent ne tardera pas à se manifester.

Georges Brassens chantait:
" Au moindre coup de Trafalgar,
C'est l'amitié qui prenait l'quart,
C'est elle qui leur montrait le nord,
Leur montrait le nord."

Nous seront tous au rendez-vous....
Hernandez
Courage.